MEET'IM Consulting

Vous accompagner dans l’analyse, les préconisations, la mise en place de solutions marketing et faciliter le développement de votre organisation.

Paris Cyber Week : Le forum européen de l’économie numérique




5 et 6 juin 2019
Assemblée Permanente Chambre des Métiers et de l’Artisanat - Paris 8e


Les 5 et 6 juin 2019, se déroule la Paris Cyber Week, à lAssemblée Permanente Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Cet événement européen rassemble décideurs, capitaines d’industries, chefs d’entreprises et représentants des Pouvoirs publics autour des enjeux de la transformation numérique et le rôle de la cybersécurité.

Sébastien Garnault, fondateur de la Paris Cyber Week et de la CyberTaskForce, lors dune interview, explique les raisons de la création de ce nouveau rendez-vous annuel.
 
 

Pourquoi avez-vous décidé de porter cet événement sur la cyber alors qu’il existe déjà beaucoup de salons et colloques sur ce thème ?

Depuis un an, on assiste à une floraison d’événements cyber, à Paris et en région. Néanmoins, nous pensons que notre approche innovante du sujet vient en complément de ce qui existe et répond à une demande de la filière cyber. Il s’agit surtout du livrable d’une action initiée dès 2016 avec la CyberTaskForce. 
La Paris Cyber Week cest, avant tout, la semaine de la Transformation numérique des filières industriels. Hautement stratégiques, les enjeux inhérents à la transformation numérique des organisations ne peuvent se faire qu’avec une couche de cybersécurité. Encore faut-il le savoir... Nous avons donc choisi de placer la cyber comme l’outil d’une transformation numérique réussie. 

Ne pensez-vous pas que la Paris Cyber Week va être « redondante » au vu des événements déjà existants comme le FIC de Lille, Rennes ou Monaco ?

La Paris Cyber Week arrive en complément de ces belles initiatives. D’ailleurs, mis à part les Assises, l’ensemble des organisateurs se sont associés à la Paris Cyber Week. En cyber, la coopération est incontournable. A Lille, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) est le rendez-vous de la filière cyber.
 
L’écosystème cyber s’y retrouve chaque année et l’événement est en train de devenir une référence en Europe. A Rennes, le Pôle d’excellence Cyber a réussi à créer un rendez-vous annuel sur les enjeux scientifiques, prospectifs et académiques de la cyber. A Monaco, les Assises, historiquement concentrées sur le marché de la sécurité, sont en train de prendre le virage cyber. Leur approche purement business est également indispensable et complémentaire à l’émergence d’une filière forte. Sans marché, il n’y a pas de filière. La Paris Cyber Week a pour vocation de se concentrer sur la transformation numérique, au niveau des directions générales. Nous souhaitons devenir le Davos français de l’économie numérique. 

Pourquoi avez-vous choisi de réaliser cet événement à Paris plus particulièrement ?

La France a un leadership fort en matière de confiance et de sécurité numérique. Or, il n’y a pas d’événement majeur sur ces enjeux stratégiques, dans notre capital. Pourtant, Paris ne cesse de porter le sujet au plus haut niveau. Le 12 novembre dernier, le président de la République a lancé l’Appel de Paris pour la Confiance et la stabilité du cyber-espace, dans le cadre de l’ONU. En mai dernier, la France organisait la première conférence sur le « Cyber DefencePledge» 
de l
’OTAN. Elle est aussi à l’initiative du premier Forum pour la Paix. Il nous a donc semblé naturel de donner un écho opérationnel et annuel à ce leadership, indispensable sur ces questions. Sans surprise, Cédric O, nouveau ministre français au Numérique, nous a immédiatement fait part de sa venue pour ouvrir la Cyber week. De même, l’ANSSI a positionné l’anniversaire de ses 10 ans, le 4 juin, en ouverture de la semaine. Nous sommes bien sur les synergies et la collaboration entre tous les acteurs. 
Aujourd’hui, notre objectif est donc de réunir l’Europe du numérique et de coconstruire ensemble une vision pour le digital et pour la souveraineté de l’Union Européenne. À l’occasion de la Cyber Week, nous allons accueillir une vingtaine d’États membres dont la Finlande qui va prendre la présidence de l’UE avec, pour priorité, la cyber. Tour de ces grands décideurs publics, nous réunirons des représentants des directions générales de grands groupes, mais également de PME, de collectivités territoriales ou encore des agents publics français et européens. 

Pour cette première édition, la Paris Cyber Week se découpe en quatre demi-journées thématiques. Pourriez-vous nous expliquer pourquoi avoir choisi ces thématiques pour la première édition ?

Notre objectif est de nous concentrer sur la mise en œuvre de la transformation numérique, et les conditions de sa réussite. Dès lors, il nous a semblé important de démarrer cette semaine par un état des lieux du risque, et parfois même de la menace. De quelle menace parlons-nous ? De quoi doit-on se protéger lorsqu’on bascule dans le digital ? Quels sont les mouvements géopolitiques qui motivent les cyber-attaques contre les PME ? Voici quelques- uns des sujets abordés.
Une fois l’état des lieux posé, nous basculons immédiatement sur le volet opérationnel. La deuxième conférence aura pour thème la Transition écologique et investiguera les enjeux de la programmation pluriannuelle de l’énergie, le mix énergétique, les sources et les ressources. Pour tous ces sujets, le numérique a un impact à la fois positif et négatif. Le débat se concentrera sur l’articulation des ces deux grandes transitions. Et si l’on parle de numérique, la cyber ne sera pas très loin. 
La troisième thématique porte sur le citoyen et la cité. Habituellement traités séparément, l’identité numériquet la smart city ne forment, pour nous, qu’un seul et même sujet. Il s’agit en effet du sujet et de son objet : le citoyen utilise son territoire. Il nous semble donc important que l’un et l’autre se répondent afin de ne pas nous retrouver dans la situation d’une ville numérisée mais inadaptée, ou pire, non-interopérable avec les usages et les technologies attachées au citoyen. Notre challenge est de faire converger ces deux sujets. Nous évoquons nécessairement la mobilité, l’énergie, les services publics et, in fine, la démocratie. 
Pour conclure cette première semaine cyber de Paris, nous aborderons les défis de l’assurance du risque cyber. Face à l’accroissement des attaques, les entreprises, et en particulier les PME, courent de gros risques. Pour une PME, l’attaque cyber est synonyme de fermeture. Notre objectif est donc double : d’une part, faire prendre conscience aux dirigeants de PME que leur entreprise est une cible, quelle qu’en soit la taille et, d’autre part, que s’assurer face à ces nouveaux risques leur permettra une meilleure résilience, clef de la survie après une attaque. 
Aujourd’hui, le criminel ne cherche plus à faire « le gros coup ». Il fait un million de petits coups à 10€. C’est à la fois plus rentable et moins risqué pour lui. A bon entendeur... 

Combien de personnes sont attendues sur cette édition ?

A trois semaines de l’événement, nous sommes complets, preuve de l’intérêt de notre démarche. Nous comptons plus de 500 décideurs, émanant de toute l’Europe. Leur profil : des acteurs issus, d’une part, de la filière cyber, mais aussi et surtout de l’ensemble des filières industrielles qui seront traitées lors des conférences et des représentants de la filière. 
Une soixantaine d’intervenants, français et européens, s’exprimeront au cours de ces deux journées. Ces 60 décideurs représentent l’Europe du numérique.

La Paris Cyber Week, pour cette première édition, semble attirer déjà un grand nombre de participants français et européens et promet un beau succès....

En effet, un fort intérêt pour la Paris Cyber Week émerge depuis mars. Cette mobilisation nous conforte dans notre entreprise. Cette façon originale de traiter de la thématique cyber est clairement la demande à la fois de la filière et des décideurs. Ce projet a mis trois ans à mûrir et c’est peut-être là que réside la clé du succès de ce lancement. 
Notre regret, aujourd’hui, est que nous allons devoir refuser des dirigeants. Mais je donne bien volontiers rendez-vous dès l’année prochaine, sûrement dans un lieu encore plus grand. 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.paris-cyber-week.com  
Et sur Twitter et LinkedIn ! 
----------------------
Pour plus d
information, contacter Virginie Cadieu au 06 87 92 90 18